Les fabricants de maroilles s’estiment pénalisés par le calcul du Nutri-Score et les notes D et E qui sont attribuées à leurs produits aux valeurs nutritionnelles élevées, alors que d’autres produits fromagers industriels bénéficient de notes plus favorables. Ils craignent que leurs fromages soient boudés par les consommateurs, mais aussi qu’ils fassent l’objet de certaines restrictions. Santé Publique France préconise par exemple d’interdire la publicité pour les produits notés D et E. Le syndicat des producteurs de maroilles demande une exemption d’affichage de Nutri-Score pour les produits sous AOC ou IGP comme l’ensemble des appellations du Cnaol (Conseil national des appellations d’origine laitières) car la composition de leurs produits n’a pas le droit d’être modifiée.

B. Cailliez