Les scientifiques de Nizo, en collaboration avec Abbott, bioMérieux, FrieslandCampina, Nestlé et le Conseil américain pour l’exportation de produits laitiers, ont mis au point une méthode microbienne pratique et fiable pour énumérer les spores bactériennes résistantes à la chaleur dans les laits en poudre. Leur présence et leur survie peuvent altérer les produits liquides reconstitués traités par UHT. L’étude fournit des outils visant à normaliser les tests et permet une meilleure interprétation des résultats des tests de numération.