Le préfet de la Mayenne, en concertation avec le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, a donné son accord à la reprise progressive des activités de conditionnement et de séchage des poudres de lait infantile par l’entreprise Celia (groupe Lactalis) de Craon. La reprise d’activité de cette usine, qui avait fait la une de l’actualité fin 2017 à la suite du rappel de produits lié à des contaminations à la salmonelle de produits infantiles, est encadrée par un arrêté préfectoral spécifique qui empêche à ce stade de mettre sur le marché les poudres infantiles produites.

« Plus d’un mois après les premiers tests techniques de production de poudres pour adultes, les résultats d’analyses et les inspections officielles ont permis de constater que les conditions sont réunies pour autoriser la reprise des activités de conditionnement et de séchage de poudres de lait infantiles », note le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Le relancement de l’activité est toutefois encadré par un arrêté préfectoral spécifique et un protocole de surveillance adapté. Les produits infantiles fabriqués et conditionnés resteront consignés pendant une période de contrôles renforcés afin d’obtenir toutes les garanties sanitaires requises pour leur mise sur le marché.

Le préfet de la Mayenne a également autorisé la commercialisation des poudres pour adultes fabriquées depuis le redémarrage de l’usine fin mai.

Retrouvez également notre article qui expliquait en quoi cette souche de salmonelle dérivait de celle identifiée sur le site en 2005.