Avec Patamilka, l’américain Mondelez fait son entrée sur le marché français des pâtes à tartiner. La marque de chocolat au lait veut cependant se différencier, dans un marché riche en nouveautés. Déjà, par l’emballage. Le pot et le bouchon sont en PET recyclable, « sans phtalate ni bisphénol ». Ensuite, par la composition. Si le sucre reste le premier ingrédient, Patamilka contient 20 % d’huile de coton, du lactosérum en poudre, 6,5 % de cacao maigre en poudre, 4 % de noisettes, 3,5 % d’huile de palme, du lait écrémé en poudre, un émulsifiant (lécithines de soja), du sel et des arômes. Riche en oméga-6, l’huile de coton reste peu utilisée en agroalimentaire. « Le coton est majoritairement produit et récolté en Grèce, selon la réglementation européenne », précise la marque dans son argumentaire. Le cacao est issu de la filière durable Cocoa Life et l’huile de palme est certifiée durable. Accessible, Patamilka est proposé à un prix de vente conseillé indicatif de 1,89 € le pot de 240 g et 3,39 € celui de 600 g. Pour ce lancement, Mondelez a fait appel aux célèbres marmottes Milka, celles qui mettaient « le chocolat dans le papier d’alu ».

F. B.

test