Saisi par Red Bull, le Conseil constitutionnel a invalidé la taxe sur les boissons énergisantes (voir RIA News n°501), estimant que celle-ci ne s'appliquait pas également à toutes les boissons dépassant un certain taux de caféine. Tandis qu'une première version de cette taxe avait aussi été censurée (voir RIA News n°460), son grand promoteur, le député Gérard Bapt, envisage déjà une troisième formulation. D'ailleurs, l'annulation de cette taxe ne prendra effet qu'en 2015 pour, selon les Sages eux-mêmes, "permettre au législateur de tirer les conséquences de cette déclaration d'inconstitutionnalité".