L'Adepale (Association des entreprises de produits alimentaires élaborés) s'inquiète de la baisse de l'euro. Combinée à la hausse des cours, cette dernière contribue à renchérir de 17 % en moyenne, sur six mois, le prix des produits de la mer achetés par les transformateurs.