Après de nouvelles investigations menées par les pouvoirs publics, Lactalis a étendu de 12 à plus de 600 le rappel de lots de laits infantiles (Milumel et Picot, mais aussi MDD Carrefour) pouvant être contaminés. De plus, le groupe a mis en place un arrêt technique des installations de son usine de Craon, en Mayenne, afin d’y renforcer ses mesures de nettoyage et de désinfection. L’association Foodwatch ainsi que certains médias commencent à mettre en cause la responsabilité du groupe, qui a, pour l’instant, opté pour une communication minimale.