Après avoir lancé la filière J’aime en 2015, Fleury Michon fait évoluer sa gamme en la renommant « Filière française d’éleveurs engagés ». En partenariat avec le groupe Avril pour l’alimentation animale, elle a déjà lancé du jambon au mois d’octobre et devrait décliner son offre dans d’autres charcuteries de porc ou de volailles (en partenariat avec Terrena pour ces dernières) d’ici à la fin de l’année.

La gamme garantit l’absence de traitement antibiotique dès la naissance et une alimentation sans OGM (inférieure à 0,9 %), en majorité à base de céréales d’origine française. Le cahier des charges a été renforcé par trois nouveaux engagements : meilleure rémunération des éleveurs grâce à une prime augmentée de 25 %, suivi de la gestion environnementale et pratiques plus respectueuses des animaux (accès à la lumière naturelle, transport réduit à 200 kilomètres).

Pour les neuf premiers mois de l’exercice 2020, le chiffre d’affaires de Fleury Michon a progressé de 1,9 %, avec une baisse de 8,6 % au troisième trimestre, pénalisé par l’international et les autres activités, son pôle GMS France (89,4 % des ventes) ayant progressé de 9,9 %.