Sur les neuf premiers mois de l’année, les exportations agroalimentaires françaises (produits transformés hors tabac) ont progressé de 0,9 %, en légère érosion par rapport aux performances du premier semestre seulement. Les importations ont, quant à elles, augmenté de 1,3 %, en léger repli également par rapport aux six premiers mois de l’année.

La diminution de l’excédent commercial se réduit un peu de ce fait, mais il reste en recul de 1,6 %. Sur douze mois (à fin septembre 2018), il perd 81 millions d’euros, à 476 millions. Cette dégradation provient pour 87 % du déficit commercial avec l’Union européenne, selon les données des Douanes analysées par Agreste.

Les exportations de viandes et de produits laitiers restent en baisse (- 0,8 % et - 1,5 % respectivement). En revanche, les produits de la mer et les fruits et légumes transformés rebondissent (+ 2,7 % et + 2,1 %). Les produits d’épicerie sont en léger retrait (- 0,5 %, en raison d’une forte baisse de la chocolaterie-confiserie) tandis que les boissons conservent leur dynamique (+ 2,8 %), portée par les vins.