Au troisième trimestre de son exercice 2019-2020, Bonduelle remarque « une accélération atypique de l’activité ». De janvier à mars, ses ventes ont augmenté de 10,6 % en données comparables, redressant sa croissance à 3,8 % sur les neuf premiers mois de l’exercice. Cette croissance est à peu près égale en Europe et dans les autres zones. La conserve bondit de 21,3 %, suivie des surgelés : + 10,6 %. A contrario, le pôle frais se contente d’un petit + 0,8 %. Pour être parfaitement clair, le groupe précise que « sur les deux premiers mois, à fin février, le chiffre d’affaires était quasi stable ».