Les ventes de Bel ont augmenté de 1,9 % au premier semestre 2019, essentiellement grâce à un effet de change de + 1,8 %. Le ralentissement du premier trimestre (- 2,6 % en organique) a pu être compensé au deuxième (+ 2,9 %), avec les « marchés matures » (+ 2,9 % en consolidé) mais surtout les « nouveaux territoires » (+ 12,3 %). Le résultat opérationnel bondit de 43 % grâce au plan d’économies commencé fin 2018 sur les marchés matures.