Teneur en eau des volailles congelées : 23 % de non-conformités

Le 16/01/2018 à 16:52  

Afin de garantir la protection économique des consommateurs et éviter l’ajout volontaire, au-delà de ce qu’il est techniquement inévitable, d’eau dans les volailles congelées ou surgelées, .

Ces contrôles, effectués au stade de la production et du commerce de gros et de détail, étaient destinés à vérifier si les opérateurs se conformaient au seuil réglementaire de la teneur en eau de ces produits. Les opérations se sont déroulées dans les abattoirs, les ateliers de découpe et notamment dans les établissements procédant à un refroidissement par immersion.

Les 44 produits (congelés, surgelés ou frais) analysés par le service commun des laboratoires de Montpellier prélevés tant au stade de la production (36 %) qu’au stade du commerce de gros et de détail (64 %) ont concerné 11 carcasses entières (poulets et coquelets) et 33 découpes (poulet et dinde). Sur la totalité de ces produits, 13 échantillons de découpes fraîches se sont avérés conformes et 10 non conformes (5 au stade de la production et 5 au stade de la distribution).

Au stade de la production, les cinq manquements constatés

Les grossistes spécialisés dans la restauration hors domicile, en raison de l’utilisation importante de produits en provenance d’autres États membres, mais également les grandes et moyennes surfaces ont été contrôlés au niveau de la distribution. Les cinq non-conformités constatées ont donné lieu aux mesures suivantes :

* Dépassement de la teneur en eau réglementaire pour des produits en provenance de Roumanie

* Non-conformité liée à la dénomination de vente

D’autres manquements ont été relevés sur les conditions de conservation des denrées alimentaires réfrigérées : défaut d’entretien des équipements utilisés à fin d’entreposage et/ou d’exposition, absence de suivi et de relevé des températures de conservation des denrées, rupture de la chaîne du froid concernant des denrées surgelées, conservation de denrées réfrigérées à des températures non-conformes. Ces anomalies ont fait l’objet d’avertissements.

Deux sites de production pratiquant respectivement le refroidissement par aspersion ventilée et le refroidissement par air ne mettaient pas en œuvre, à une fréquence régulière, des autocontrôles pourtant imposés par la règlementation. Un avertissement a été adressé à chacun des sites.

Des non-conformités relevées à tous les stades

Copy link
Powered by Social Snap