Fièvre porcine africaine : retards dans la saisie des audits

Le 01/02/2021 à 10:47  

« En matière de biosécurité, la FNP (Fédération nationale porcine) est mobilisée pour prévenir l’apparition de maladies dans les élevages. La menace la plus forte est actuellement la FPA (Fièvre porcine africaine), toujours très active en Allemagne. A ce sujet, la FNP a soutenu la réalisation des audits biosécurité qui doivent être renseignés, par les techniciens ou les vétérinaires, dans l’application Pig Connect de l’ANSP, active depuis juillet 2020 », rappelle Jeff Trébaol, 1er vice-Président de la FNP en charge du Sanitaire.

Or, le dernier comptage semble indiquer un retard dans la saisie des audits. « S’il est essentiel que les travaux de mise en sécurité soient réalisés, il est aussi important que les audits soient renseignés pour être crédible face à l’administration », commente Jeff Trébaol.

Ainsi, au 20 janvier, 2 482 sites d’élevage audités ont été saisis avec un taux global de conformité des réponses de 82,3%. « Si on évalue le nombre d’élevages professionnels à environ 13 000, il y a urgence à accélérer mise en conformité, audits et saisie », commente la FNP.

Elle précise : Au vu des résultats par points de contrôle, une vigilance particulière est à porter sur le sas sanitaire et notamment :

• Son implantation : entre la zone professionnelle et la zone d’élevage

• Ses équipements : présence d’un système permettant le lavage des mains

• Son utilisation : le passage obligatoire du personnel et des visiteurs par le sas avant de pénétrer dans la zone d’élevage + respect de la marche en avant.

Copy link
Powered by Social Snap