La filière française de la levure demande un accès sécurisé à ses matières premières

Le 11/06/2020 à 7:40  

La Chambre syndicale française de la levure (CSFL) alerte sur les difficultés rencontrées depuis plusieurs mois en matière d’approvisionnement en coproduits sucriers, indispensables à la fabrication de la levure. Les coproduits du sucre (sa matière première) sont de plus en plus utilisés pour la production de bioéthanol en France. Cet usage non alimentaire des cultures bloque le secteur de la levure, qui doit déjà importer plus d’un tiers de ses besoins. La filière demande ainsi le soutien des pouvoirs publics pour garantir ses approvisionnements en France de coproduits du sucre à partir de betteraves françaises : « Le développement du bioéthanol-carburant ne doit pas se faire au détriment de l’alimentation. Alors qu’un plan de relance se prépare, il est capital de préserver nos ressources stratégiques afin de garantir aux Français une alimentation sûre, saine et tracée. La sécurisation des approvisionnements sur le territoire national est stratégique et la crise sanitaire actuelle nous rappelle combien les enjeux de souveraineté alimentaire sont devenus prioritaires ».

Copy link
Powered by Social Snap