Sacré Willy prépare le quintuplement de son activité

Le 18/10/2018 à 13:16  

Un chiffre d’affaires en 2014 de 0,6 million d’euros. 2,3 millions en 2017, avec quinze salariés, et, bien sûr, davantage en 2018. Avec une telle croissance de ses ventes, dont les GMS représentent 80 % désormais, . Issue d’une longue lignée familiale qui a commencé en Suisse en 1919, l’entreprise a été créée sous sa forme actuelle en 2007, puis s’est installée en 2014 à Tallard, dans les Hautes-Alpes, sur 600 mètres carrés. Elle vient de finaliser un investissement de trois millions d’euros pour y ajouter 1 400 mètres carrés et quintupler ainsi ses capacités de production à une bonne dizaine de millions de pots par an.

Objectif : se placer parmi les acteurs du marché fort courtisé de l’ultrafrais haut de gamme avec . « Notre différenciation se fait autant par le produit que par le contenant », ajoute Martin Guinchard, son DG issu de la quatrième génération. Les crèmes desserts mais aussi des riz au lait ou des fromages blancs sont fabriqués, sans arôme ni épaississant, mais avec une cuisson au four, à partir de lait de montagne produit à plus de 600 mètres d’altitude et à moins de vingt-cinq kilomètres, le tout avec un seul emballage : pot en verre avec un couvercle en métal, donc refermable, réutilisable autant que recyclable. Depuis mai dernier, Sacré Willy signe aussi des charlottes recourant à un process tri-couches : génoise cuite dans le pot, puis masse lactée, puis purée de fruits. « Nous comptons désormais lancer entre cinq et dix nouveautés par an », promet Martin Guinchard.

B. J.

Copy link
Powered by Social Snap