Pernod Ricard : tout va bien, sauf en France !

Le 30/08/2018 à 13:20  

Avec un , les ventes de Pernod Ricard affichent un très léger recul au cours de l’exercice 2017-2018. La faute en revient aux taux de change – dollar principalement – sans lesquels la croissance du groupe aurait atteint 6 %. Pareillement, son résultat opérationnel courant perd 180 millions pour cette raison, alors qu’il progresse de 6,3 % en données comparables, se stabilisant à 26,2 % du chiffre d’affaires. Le résultat net augmente même de 13 %, dépassant 1,5 milliard, grâce à des éléments financiers favorables.

Alexandre Ricard se félicite d’une année « très forte », et ce « dans toutes les régions » : reprise de 4 % aux États-Unis (ou Absolut peine encore), croissance de 10 % dans le reste des Amériques ainsi que de 9 % en Asie et dans le reste du monde, avec un rebond de 17 % en Chine et de 14 % en Inde. Seule, , portée par le Royaume-Uni (+ 7 %) mais pénalisée par la France (- 4 %) et l’Espagne (- 5 %).

Pernod Ricard a subi dans l’Hexagone les conséquences déflationnistes de la guerre des prix dans la grande distribution

Copy link
Powered by Social Snap