Naissance d'un numéro deux après la fusion Agrial-Eurial

Le 13/11/2015 à 14:50  

Le rapprochement entre Agrial et Eurial est déjà sur les rails
alors que la fusion n'est pas encore validée

Après le retard pris fin 2014 et début 2015 dans ce projet, . Validé depuis 2013 par les deux groupes, le rapprochement était annoncé pour être opérationnel au plus tard en juin 2015, dans la foulée de l'arrêt des quotas laitiers. Fin 2014, le projet était ajourné, remodelé, voire compromis. La version initiale était finalement ressortie intacte des cartons et signée le 30 juin dernier par les élus des deux groupes ().

Le modèle de développement affiché du nouvel ensemble vise à s'appuyer tant sur la croissance interne qu'externe, « sur des marchés internationaux en plein essor », notamment dans le secteur des fromages-ingrédients. et le nouveau pôle laitier « est ouvert à d'autres entreprises coopératives qui partagent les mêmes valeurs et la même vision de l'avenir », a déjà annoncé la nouvelle direction du pôle.

La porte pourrait-elle cette fois s'ouvrir aux Maîtres Laitiers du Cotentin, qui avaient affiché des velléités de rapprochement avec Agrial depuis plusieurs mois ? Avant cela, , pour piloter un nouveau poids lourd qui regroupe 6 450 producteurs, 24 sites industriels et 2,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Le siège sera basé à Nantes (Loire-Atlantique) et le nouvel Eurial sera divisé en deux pôles client: pour la grande distribution et à destination des industriels et de la restauration hors foyer.

Crédit photo : Marc Roger

Copy link
Powered by Social Snap