Les sucriers gagnent une première manche

Le 14/12/2017 à 14:23  

La production française de sucre devrait atteindre 6,2 millions de tonnes au cours de la campagne 2017-2018, selon FranceAgriMer : 6 millions de tonnes issues de betteraves métropolitaines et 200 000 tonnes provenant de la canne d’outre-mer. Elle marque une hausse de plus d’un million de tonnes par rapport à la campagne précédente, sous l’effet conjugué d’une hausse des surfaces cultivées de 17,3 % et de celle des rendements favorisée par de bonnes conditions climatiques.

Pour les sucriers français qui avaient initié cet essor des surfaces, le pari que la fin des quotas européens favoriserait les ventes semble pour l’instant réussir. L’excédent de production trouverait facilement ses débouchés selon la CGB (Confédération générale des planteurs de betterave). Si la consommation intérieure reste stable, les exportations progressent tant au sein de l’Union européenne que vers les pays tiers. De plus, la durée de campagne, portée de 100 à 130 jours, devrait contribuer à la compétitivité de leurs outils industriels.

Cette première étape d’après-quotas réussie devrait sans doute se concrétiser dans les résultats de Tereos et de Cristal Union. Mais les incertitudes à plus long terme ne sont pas toutes levées (). La compétitivité de la filière française reste en effet tributaire de l’évolution de cours mondiaux en forte baisse, malgré une tendance à la reprise depuis deux mois. Car la production mondiale s’inscrit globalement à la hausse également, progressant plus rapidement que la consommation et constituant de ce fait un excédent de cinq millions de tonnes.

Copy link
Powered by Social Snap