Les spiritueux à la peine en France

Le 27/06/2019 à 13:18  

Conjoncture contrastée pour les spiritueux français. Dans l’Hexagone, leurs ventes ont diminué de 2,1 % en volume (275 millions de litres) et de 1,34 % en valeur (4,72 milliards de chiffre d’affaires), selon Nielsen. Malgré l’essor des rhums (+ 5,7 % en valeur) ou des gins (+ 7,6 %), elles ont subi l’impact du mouvement des Gilets jaunes ainsi que du relèvement du SRP, occasionnant une hausse de prix de 5 à 8 %. En CHR, les ventes ont également reculé, avec des volumes en baisse de 1,46 % (28,7 millions de litres).

Inversement, les exportations ont atteint un record historique de 4,3 milliards d’euros (+ 1,8 %) pour un volume de 445 millions de litres (+ 1,9 %), à 70 % vers l’Amérique du Nord et l’Asie. Enfin, la Fédération française des spiritueux remarque le développement du « spiritourisme », inspiré de l’œnotourisme, et prépare d’ailleurs des « Visites privées des spiritueux », du 11 au 13 octobre. Ces efforts dans leur pays d’origine n’empêchent pas les fabricants de participer au plan « Priorité prévention » pour favoriser une consommation raisonnée.

Copy link
Powered by Social Snap