Les négociations commerciales se seraient apaisées

Le 23/01/2020 à 10:00  

Une deuxième édition du comité de suivi des relations commerciales a été organisée par le gouvernement, vendredi dernier. Annonçant, à l’occasion, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, en ont conclu que « les semblent se dérouler dans un climat plus apaisé que les années précédentes », soulignant « une amélioration des échanges sur la construction des prix à partir des indicateurs de coût de production élaborés par les interprofessions ». Ils ont toutefois nuancé ce satisfecit des habituelles « disparités » selon les situations ou les secteurs. En dehors du communiqué commun de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs, les organisations professionnelles n’ont pas publié de réaction après cette réunion. Une prochaine est programmée pour la mi-février.

Pour le moment, l’heure est à la « positive attitude ».

Enfin, le sénat a adopté les trois mesures d’urgence qu’il proposait pour corriger certains effets pervers de . Mais l’on ne connaît pas encore la suite que leur donnera l’Assemblée nationale, alors que le gouvernement insiste sur le « respect de l’expérimentation en cours du relèvement du SRP et de l’encadrement des promotions ». Les professionnels du foie gras en appellent à une « adaptation rapide » de la réglementation sur les promotions – leurs ventes pourraient avoir chuté de 15 % en volume durant les fêtes – et la Feef réclame la suppression pure et simple de l’encadrement des promotions en volume et la réduction du relèvement du SRP à 105 %.

B.  J.

Copy link
Powered by Social Snap