Les charcutiers prennent de nouveaux engagements

Le 02/07/2020 à 12:00  

La Fict veut témoigner de sa bonne volonté en matière nutritionnelle. Elle a proposé aux pouvoirs publics qui en utilisent, venant s’ajouter à celle de 20 % déjà réalisée en 2016 par rapport aux proportions autorisées par la réglementation européenne. Alors que la Ligue contre le cancer, notamment, milite pour , l’industrie charcutière venait d’échapper à une taxe sur les sels nitrités grâce au soutien du ministère de la Santé. Mais cette menace pourrait revenir…

C’est pourquoi la fédération demande que les conclusions de la mission d’information parlementaire menée à ce sujet ne soient rendues qu’après la publication du nouvel avis demandé à l’Anses ainsi que celle des résultats de l’étude Adduit menée par l’Inrae sur les mécanismes de digestion des produits de charcuterie. Par ailleurs, elle s’engage à faire évoluer son code des usages afin de dans les recettes.

Concernant le Nutri-Score, elle propose « une légère révision de l’algorithme » ainsi que son utilisation « pour les recettes et plats cuisinés, en complément de celui calculé sur des produits pris isolément afin de se rapprocher de la réalité de la consommation ». Depuis son arrivée à la présidence de la Fict qui vient d’adopter , Bernard Vallat, qui vient d’être reconduit, veut en effet démontrer que les charcuteries peuvent s’intégrer dans une alimentation saine et équilibrée.

B. J.

Copy link
Powered by Social Snap