L’emploi des cadres plutôt bien orienté dans l’agroalimentaire

Le 07/06/2018 à 12:15  

Selon le baromètre Apec-Opcalim, l’emploi des cadres pourrait progresser de 10 % en 2018 dans l’agroalimentaire, avec plus de 3 800 recrutements. En 2017 déjà, les IAA ont accueilli 3 480 nouveaux cadres, tandis que les promotions internes au statut augmentaient également (880, en hausse de 6 % par rapport à 2016). À noter toutefois que les sorties pour cause de démission ou de licenciement étaient également plus nombreuses (3 730, en hausse de 3 %), donnant finalement un solde positif de 650 postes, contre 430 l’année précédente.

Si le document précise que « pour 2018, les entreprises de l’alimentaire restent prudentes quant à l’évolution de leurs effectifs », elles se montreraient « plus confiantes, côté cadres, qu’un an auparavant ». Elles sont 11 % à prévoir une augmentation de leurs effectifs de cadres cette année. L’hypothèse la plus favorable conduit à envisager une augmentation de 10 %, la moins favorable, une baisse de 3 %. Mais l’Apec et Opcalim estiment que les prévisions les plus optimistes sont les plus probables.

Elles profitent notamment aux cadres de six à dix ans d’expérience (28 % des prévisions de recrutement) ou d’un à cinq ans (27 %). En revanche, l’attente de débutants (moins d’un an d’expérience, 11 %) est nettement inférieure à celle qu’on enregistre dans l’ensemble des secteurs (19 %). Si la fonction commerciale représente 30 %, les services techniques et la production industrielle réunis restent majoritaires (20 et 19 %).

Copy link
Powered by Social Snap