Le projet de Scop des salariés d'AIM à l'étude

Le 27/03/2015 à 10:17  

Le tribunal de commerce de Coutances examine le projet de Scop présenté par les salariés de l'usine AIM de Sainte-Cécile, dans la Manche. Son financement : deux millions de la Région et du Département, cinq millions de la Banque publique d'investissement (BPI) et un demi-million des salariés. Trois millions sont encore attendus du gouvernement. Les juges devraient également rendre leur avis sur l'offre déposée par la Financière Les Rosaires (Montfort Viandes) pour le site d'Antrain, en Ille-et-Vilaine.

Copy link
Powered by Social Snap