Le climat des négociations s’envenime

Le 08/02/2018 à 10:20  

Après la présentation du projet de loi en conseil des ministres (), la polémique sur les négociations commerciales a continué d’enfler. Les ministres de l’Économie et des Finances ainsi que de l’Agriculture et de l’Alimentation ont de nouveau convoqué, à des horaires distincts, transformateurs et distributeurs, vendredi dernier.

D’un côté, les distributeurs sont accusés d’imposer de nouveau des baisses de prix, alors que le rôle de Leclerc ou les promotions d’Intermarché, notamment, ont été mises sur la sellette. Mais de l’autre, la FCD (Fédération du Commerce et de la distribution) a appelé « les industriels à cesser leur campagne de désinformation », dénonçant certaines hausses tarifaires injustifiées et estimant que certains grands industriels tentaient de profiter d’un « effet d’aubaine des EGA ».

Une nouvelle réunion du comité de suivi des négociations commerciales est programmée fin février. Alors qu’un autre sujet de débat ressurgit : le risque d’inflation, selon l’UFC-Que choisir qui estime que le redressement du seuil de revente à perte pourrait coûter cinq milliards d’euros aux consommateurs.

Copy link
Powered by Social Snap