Le chaud-froid du Salon de l’agriculture

Le 07/03/2019 à 13:20

Côté cour, de nombreuses signatures d’accords, la palme revenant sans conteste à Lidl. L’enseigne a « toppé » avec Lactalis, Bigard et l’association La Blonde du pays d’Oc, encore avec Bigard et Natup, Neuhauser, Elivia et les éleveurs de l’Apal, Ch’ti Porc des Flandres, Cirhyo, Tradival et ABC Industrie ()… Système U a renouvelé son contrat avec Terrena et sa marque « La nouvelle agriculture ». Les Fermiers du Sud-Ouest, Avigers et les Fermiers de Loué ont rejoint . au lait frais entier microfiltré de sa filière qualité avec la laiterie Gillot…

Côté jardin, « la filière va droit dans le mur ! », s’alarmait l’Ania, estimant ses entreprises « encore victimes de la guerre des prix (…) même si l’on note des efforts des enseignes d’un point de vue comportemental ». S’indignant de chantages au déréférencement, l’Ania s’inquiète aussi des « alliances à l’achat des distributeurs et centrales internationales pour acheter des produits encore moins chers ». Même le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, estimait que les négociations n’étaient pas encore arrivées à un niveau de prix permettant de couvrir les coûts de production agricole. De manière plus iconoclaste, Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, a proposé de placer des caméras de surveillance (comme dans les abattoirs ?) dans les box de négociation où s’isolent acheteurs des centrales et commerciaux de l’industrie agroalimentaire. Bref, le feuilleton est loin d’être terminé.

En photo de gauche à droite : Frederic Barral, PDG ABC Industrie, Michel Biero, Directeur Exécutif Achats et Marketing Lidl France, Francis Le Bas, Président Cirhyo et Philippe Dumas, Président de Tradival (Groupe Sicarev)
B. Jullien

Copy link
Powered by Social Snap