LDC accélère ses investissements

Le 04/12/2015 à 11:17  

Prévus sur cinq ans, les destinés à la Société bretonne de volailles (SBV), constituée après la reprise des activités volailles de Glon Sanders (), vont être déboursés en seulement deux années. « Nous voulons aller plus vite », explique Denis Lambert, président du directoire du groupe qui programme 160 millions au total dans ses usines pour l'exercice 2015-2016.

De fait, durant le premier semestre de cet exercice, en grande partie grâce à cette intégration (+ 2,1 % à périmètre identique). Et les volumes ont bondi de 25,1 % (+ 3,6 % sinon), plus rapidement parce qu'ils proviennent pour beaucoup de productions dédiées au B to B (portant les ventes de LDC en PAI de 3 à 8 %).

Célébrant le vingtième anniversaire de son introduction en Bourse, Si l'international reste sa priorité (seulement 13 % du chiffre d'affaires), le groupe - qui vient de reprendre deux filiales d'Agrial () - n'exclut pas de nouvelles acquisitions : « nous allons retrouver de l'appétit sur des segments complémentaires », prévient Denis Lambert.

Copy link
Powered by Social Snap