L'Ania émet trois propositions

Le 29/09/2017 à 9:18  

Un mois après le début des travaux des ateliers des états généraux de l'alimentation et deux semaines avant que le président de la République ne fasse connaître ses premières mesures, Elles visent à « réformer la filière alimentaire française après quatre années consécutives de baisses des prix imputables à la guerre des prix », guerre des prix qui aurait engendré « une perte de vingt milliards d'euros de capacité d'investissement depuis dix ans ».

Première proposition :
Deuxième proposition :
Troisième proposition :

« Il faut mettre un terme à la guerre des prix », martèle Jean-Philippe Girard, président de l'Ania, qui réclame également Et de poursuivre : « Nous devons reprendre le dialogue avec le consommateur, qui a perdu la notion de valeur de l'alimentation. Un milliard d'euros par an détruit par la guerre des prix ne représente que trente centimes par personne et par semaine : ces trente centimes peuvent sauver la filière alimentaire ! »

Copy link
Powered by Social Snap