Labeyrie : bilan festif mitigé et cap sur l’apéro

Le 11/02/2021 à 11:30  

Labeyrie dresse un bilan encourageant de la dernière saison festive, significative des évolutions générales du marché alimentaire. Le plaisir gustatif a été ravivé par la crise du Covid-19 mais la contrainte du prix pèse davantage, au profit des MDD, des enseignes les mieux positionnées ou des produits plus accessibles, à commencer par les petits formats.

« Les Français ont démontré leur capacité à sanctuariser les fêtes »,
drive,

Des tendances similaires ont été constatées dans les différentes catégories sur lesquelles opère Labeyrie : une croissance des volumes, mais une progression de la part de marché des MDD et des petits formats, cette dernière encouragée par la limitation du nombre de convives au réveillon. Exemples avec les deux marchés phares de Labeyrie.

Sur la dernière période de l’année (P13), , avec une évolution des volumes de 1 % mais une croissance des ventes d’unités consommateurs (UC) de 4,3 %. La part de marché de Labeyrie Fine Foods (Labeyrie et Delpierre) a diminué de 1,5 point, à 39,1 %, tandis que celle des MDD gagnait 2,2 points, à 37,2 %. À noter que la truite fumée, plus économique, a connu des évolutions de + 20 % en volume et de + 15 % en valeur.

Profitant de la modification de l’encadrement des promotions, . Malgré une croissance de son chiffre d’affaires de 3,4 %, la part de marché de Labeyrie a cédé 0,3 point, à 17,2 %, pendant que les MDD progressaient de 2,1 points, à 29,7 %. Et c’est le segment de la conserve, moins chère, qui a connu la plus forte croissance : + 24 % en valeur et + 16,3 % en volume.

Après ces fêtes, « nous voulons encourager le renouveau alimentaire », explique Agnès Barral, directrice marketing. Ainsi, . Sa marque L’Atelier Blini a profité de sa diversification sur les tartinables fromagers, dont l’essor a d’ailleurs suscité l’arrivée de Boursin puis de Danone. Outre une nouvelle référence à base de ricotta avec un topping de poivrons rouges, la marque prend un nouveau virage en proposant une gamme intitulée Veggie, composée de tartares, d’artichaut grillé (sans résidu d’huile) et de bouchées de légumes. Elle va également lancer deux recettes avec des légumes des Pouilles puis, en juin, des légumes de maraîchages français.

Par ailleurs, Labeyrie Fine Foods compte étendre son approche transversale sur le goût
(pata negra)

Deux marchés phares
Renouveau alimentaire
B. Jullien

Copy link
Powered by Social Snap