Kronenbourg veut oublier 2020

Le 11/05/2021 à 17:07  

Kronenbourg a non seulement dû subir la fermeture de la restauration mais également une réduction de la production de sa brasserie d’Obernai située dans le Grand Est, l’un des cœurs de la pandémie dans l’Hexagone. Détenant près de 25% du marché de la bière en France avec ses marques (1664, Kronenbourg, Grimbergen, Tourtel Twist, Skøll, Carlsberg), ses ventes ont diminué de 10,4% en volume, accusant une chute de 48% en CHR.

« L’année 2020 a été marquée par l’accélération des tendances constatées les années précédentes », constate toutefois Rémy Sharps, PDG de la filiale française de Carlsberg qui a réalisé 844 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, en baisse de 12%. C’est pourquoi elle va poursuivre l’évolution de son portefeuille sur les trois tendances les plus porteuses - les bières de dégustation, les aromatisées et le sans-alcool - qui représentent plus d’un tiers de ses volumes, contre 10% il y a dix ans.

En outre, , particulièrement pour développer le « dry hopping » (houblonnage à cru), réduire son empreinte carbone et continuer de réduire ses consommations d’eau. Dans l’attente de leur réouverture, l’entreprise multiplie les opérations de soutien aux CHR, notamment avec deux plateformes digitales : Mon CHR et .

B.J.

Copy link
Powered by Social Snap