Herta se lance dans la protéine végétale

Le 02/06/2016 à 15:37  

Il se passe des choses dans le végétal, Carrefour en avait donné un signal en lançant, il y a un an et demi, sa gamme Veggie (). L'installation d'Alpro au rayon lait semble le confirmer (). (référence à ses autres signatures comme « Le Bon Paris »). Aujourd'hui, le marché du traiteur frais végétal ne représente que 28 millions d'euros, dont 20 en GMS. Sa pénétration est faible (8,4 %) et sa croissance, encore modérée (+ 10 %).

« Notre objectif est de le démocratiser, en y apportant de la variété et de la pédagogie », explique Catherine Petilon, directrice marketing. « , pénalisé par une méconnaissance des produits et aussi, parfois, par leur goût », poursuit-elle. Et d'ajouter : « Herta a un rôle à y jouer », rappelant la première place qu'occupe la marque depuis trois ans dans le classement Brand Footprint, de Kantar Worldpanel, des signatures les plus achetées par les consommateurs.

Résultat : le (steaks, nuggets, boulettes...), dans un packaging vert doté d'une fenêtre transparente. Les produits sortent d'une usine tchèque du groupe Nestlé, déjà présent sur ce créneau dans les pays scandinaves ou aux Pays-Bas. « Le marché va, au minimum, doubler d'ici à cinq ans et nous ambitionnons d'en détenir 30 %. Il s'agit d'un lancement stratégique », insiste Catherine Petilon, promettant des investissements publipromotionnels puissants pour le soutenir.

Copy link
Powered by Social Snap