Franck Riboud confie encore plus Danone à Emmanuel Faber

Le 01/09/2017 à 9:17  

Comme c'était prévu, , abandonnant la présidence « renforcée » qu'il avait prise il y a trois ans () pour n'en garder que la présidence du comité stratégique. Une façon de confirmer la confiance qu'il accorde à Emmanuel Faber, directeur général, qui s'est notamment imposé avec la prise de contrôle de WhiteWave et la réorganisation du groupe qu'il est en train d'entreprendre ().

Un signe d'autant plus fort qu'il intervient après . Au-delà des rumeurs récurrentes sur son « opéabilité », le fonds américain Corvex Management en a racheté 340 millions d'euros d'actions (moins de 1 % du capital). L'objectif officiel de Keith Meister, son patron, est de peser sur la gestion du groupe pour améliorer sa rentabilité. Mais certains évoquent aussi une pression visant à une scission des activités du groupe (spin-off), toujours dans le même but d'ailleurs.

Au premier semestre, le chiffre d'affaires de Danone a progressé de 0,4 % seulement en données comparables, mais son résultat opérationnel courant augmentait de 7,3 % grâce à une marge atteignant 14,18 %. . N'hésitant pas à des prises de parole dépassant le strict cadre de Danone, ce dernier devait d'ailleurs rencontrer mardi le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Stéphane Travert.

Crédit photo :

Copy link
Powered by Social Snap