Le cadmium est un contaminant connu pour ses effets néfastes sur la santé. Or une hausse de l’exposition de la population au cadmium et un dépassement de la dose hebdomadaire tolérable (DHT) ont été constatés.3

Le futur règlement européen sur les fertilisants (entrée en vigueur : juillet 2022), retient une teneur maximale de 60 mg cadmium/kg P2O5.

Mais l’Anses, dans des travaux d’expertise sur l’exposition au cadmium (2019), recommande de ne pas dépasser la limite de 20 mg cadmium/kg P2O5 qui semble indispensable pour réduire l’accumulation du cadmium dans les sols et son transfert vers les cultures et les eaux superficielles et souterraines, selon l’Agence nationale.

Des fertilisants phosphatés à faible teneur en cadmium (Cd)

Avec des teneurs infimes en cadmium, les fertilisants phosphatés PhosAgro se situent bien en deçà des limites et recommandations évoquées. On les distingue grâce au « Green Label » qui garantit des teneurs maximales inférieures à 5 mg cadmium/kg P2O5.

Ils apportent par ailleurs, une solution concrète à la nécessaire maîtrise des risques de contamination des aliments par le cadmium, préconisée dans le cahier des charges de nombreuses filières et démarches agro-environnementales, nationales et internationales.

Gamme PhosAgro dont tous les fertilisants phosphatés sont apposés du Green Label - Crédit photo : PhosAgro

Plus de renseignements sur : https://www.phosagro.com/fr/greenlabel

PhosAgro propose des fertilisants garantis bas cadmium, apposés du Green Label.
Communication rédigée par PHOSAGRO France

1Selon l’Efsa, 2009, 2012 (Efsa : Autorité européenne de sécurité des aliments)

2Anses : Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

3EAT2 Etude de l’alimentation totale des français publiée en 2011