Depuis le début, cette raison sociale participait de l’agacement des milieux agricoles vis-à-vis de cette entreprise, jeune pousse des alternatives végétales à la viande. Employant déjà plus de 50 salariés, cette dernière devient HappyVore, et lance cet automne des lardons végétaux sans gras. Selon elle, ce nouveau nom est « plus souple, plus fluide et surtout plus collectif, puisqu’il accueille qui veut prendre part au mouvement, du producteur au consommateur ».