L'ANMF souhaite sa suppression dans la loi de finances 2017

Le 14/10/2016 à 10:27  

L'Association nationale de la meunerie française (ANMF) regrette que le projet de loi de finances 2017 ne prévoie pas la suppression de la « taxe farine ». Représentant 64 millions d'euros, cette dernière « absorbe nos bénéfices depuis des années et, les difficultés conjoncturelles liées aux mauvaises récoltes s'additionnant, notre rentabilité est aujourd'hui à zéro », s'insurge son président, Lionel Deloingce.

Copy link
Powered by Social Snap