Bilan des opérations 2020

Le 07/01/2021 à 13:51  

La crise du Covid-19 a sans doute fortement contribué à ralentir le rythme des fusions-acquisitions dans l’agroalimentaire français en 2020. L’année précédente, avait distingué , portant sur près de 3,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires . L’an dernier, l’on n’en a dénombré qu’une bonne vingtaine, représentant moins de 2,7 milliards.

En chiffres d’affaires cumulés, les acquisitions majeures


Lire aussi :

On assiste également à une diminution analogue

- (72,2 millions)- (26 millions)- (21,4 millions)- (20 millions)- (14,2 millions)- (14 millions)- (13 millions)- (12 millions)- (10,2 millions)

S’il est stable, globalement, le développement international

À l’exception d’Agrial (Phare Ouest), aucune opération de croissance externe notable n’aura été menée en 2020 par des groupes coopératifs agroalimentaires français.

En revanche, les fonds se sont montrés beaucoup plus actifs,
via

Mais la suspension de la reprise de la Brasserie Licorne par UI Gestion, reportée à des jours meilleurs, signale que d’autres opérations ont probablement été ajournées. Les difficultés que vont rencontrer certaines entreprises encourageront-elles les rapprochements ? En 2021, on attend la cession de Yoplait par General Mills et la concrétisation des ambitions affichées par , la nouvelle société fondée par Moez-Alexandre Zouari, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, précisément pour procéder à des acquisitions de grande ampleur.

B. J.
* Les chiffres d’affaires mentionnés sont le dernier montant connu, ou estimé, au moment de l’annonce de l’opération.

Copy link
Powered by Social Snap