Au moment où les confiseurs français ont annoncé mardi leur engagement à bannir de leurs bonbons le dioxyde de titane (E171), le forum Nanoresp annonce le lancement, dès septembre 2018, du groupe de travail NanoAlim.

Son objectif : coordonner avec d’autres acteurs un processus de dialogue dédié aux substances nanométriques dans l’alimentation. Un travail qu’il compte notamment articuler avec l’instance de dialogue de l’Anses et d’autres groupes dédiés aux nanotechnologies.

Le thème retenu est : « Nanoproduits, alimentation et grande distribution : comment mieux informer et satisfaire les consommateurs ? ». Le groupe de travail mis en place se veut pluraliste et vise à réunir des chercheurs académiques, des chimistes et fabricants d’additifs, des industriels utilisateurs, des distributeurs, des associations de consommateurs, des citoyens, des instances publiques, aptes à travailler ensemble pour conforter les connaissances, attentes et contraintes dans le domaine des nanotechnologies. Les professionnels intéressés pour y participer peuvent se rapprocher de Dorothée Browaeys.

Selon le forum Nanoresp, « plus de 1 300 nanoproduits sont disponibles sur le marché et certains d’entre eux sont utilisés dans l’alimentation soit comme additifs, soit comme capsules protectrices (vitamines), soit dans les emballages ».