« En 2018, près d’un foyer épidémique (1) d’origine alimentaire sur trois dans l’Union européenne a été causé par Salmonella », constate le dernier rapport annuel sur les tendances et sources des zoonoses publié par l’Efsa et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Sur les 5 146 foyers épidémiques d’origine alimentaire qui ont affecté 48 365 personnes dans les États membres de l’UE en 2018, 1 581 étaient dus à Salmonella. Ces intoxications étaient principalement liées aux œufs et étaient, pour 67 % d’entre elles, situées en Slovaquie, Espagne et Pologne.

Escherichia coli en hausse

La bactérie E. coli productrice de shigatoxines (Stec) est, quant à elle, devenue la troisième cause de zoonoses d’origine alimentaire dans l’UE avec 8 161 cas signalés, remplaçant ainsi la yersiniose avec une augmentation de 37 % par rapport à 2017. « Ce fait peut s’expliquer en partie par l’utilisation croissante de nouvelles technologies de laboratoire qui facilitent la détection des cas sporadiques », suggèrent les auteurs du rapport.

229 décès par listériose

Le nombre de personnes affectées par listériose en 2018 reste similaire à celui observé en 2017 (2 549 en 2018 contre 2 480 l’année précédente). La tendance est toutefois à la hausse depuis les dix dernières années environ. On notera toutefois que parmi les zoonoses couvertes par ce rapport, la listériose représente la proportion la plus élevée de cas d’hospitalisation (97 %) et le plus grand nombre de décès (229), ce qui en fait l’une des maladies d’origine alimentaire les plus graves.

Lire également :

Alerte listeria sur des langues de porc en gelée

Listeria monocytogenes : gare aux viables non cultivables

Épidémie de salmonellose : 83 personnes malades

Reblochons : rappel de lots susceptibles d’être contaminés par une salmonelle

Escherichia coli : rappel de reblochons à marques Pochat et Beulet

(1) Un foyer épidémique de maladie d’origine alimentaire est un incident au cours duquel au moins deux personnes contractent la même maladie à partir de l’ingestion des mêmes aliments ou boissons contaminées.