Début septembre, la Commission européenne a décidé de reporter d’un an l’entrée en vigueur de la réforme de la règlementation de l’UE pour l’agriculture biologique, compte tenu de l’ampleur de la pandémie de Covid-19 et de la crise de santé publique qu’elle provoque. Elle accède ainsi à la demande des États membres, du Parlement européen, des pays tiers et d’autres parties prenantes. Le nouveau règlement bio européen entrera donc en vigueur le 1er janvier 2022 au lieu du 1er janvier 2021, et les dérogations actuelles sont prolongées d’un an. Cela vient d’être entériné par le règlement européen 2020/1693 du 11 novembre.

Par exemple, les pays tiers auront jusqu’à 2025 pour se mettre en conformité avec le règlement européen s’ils veulent continuer à exporter vers le marché européen.

Les stratégies de la ferme à l’assiette (Farm to Fork) et de la biodiversité de la Commission européenne ont pour objectif d’atteindre 25 % des terres agricoles en agriculture biologique d’ici à 2030.