Le Conseil national de l’alimentation (CNA) a validé le 7 février son avis n° 83 relatif au retour d’expérience sur la crise des œufs au fipronil. Ce travail a conduit à l’élaboration d’une chronologie de la crise et de neuf recommandations pour faciliter la gestion et la communication de crise.

Améliorer l’existant

Pour optimiser les dispositifs existants, le CNA préconise la mise en place d’un espace d’échanges regroupant l’ensemble des acteurs pour partager des informations dans le cadre de la communication visant le grand public, associée à la gestion de la crise ; de rédiger des lignes directrices permettant de définir la communication pertinente à produire lors d’une crise ; de désigner un porte-parole unique, légitime de par sa compétence technique, assurant la communication institutionnelle.

Pistes complémentaires

Les autres axes d’amélioration portent sur une meilleure évaluation des risques au niveau communautaire, une meilleure coordination des acteurs, la diffusion d’une communication informative pour le grand public.