« Des tests en laboratoires réalisés pour Foodwatch révèlent la présence d’huiles minérales dangereuses pour la santé dans des laits en poudre pour bébés vendus en France par Nestlé et Danone », a affirmé aujourd’hui l’ONG Foodwatch dans un communiqué de presse. Des produits Neolac, Hero Baby et Nutrilon, commercialisés en Allemagne et aux Pays-Bas, sont, selon l’association, également concernés. « Parmi les produits testés, deux laits sur les huit achetés en France montrent une contamination inacceptable d’hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales, aussi appelés MOAH », ajoute Foodwatch.

En France, Foodwatch appelle les groupes Nestlé et Danone à « rappeler immédiatement les deux produits concernés par cette contamination » :

• Nidal Lait en poudre 1er âge, De 0 à 6 mois (Nestlé)

• Gallia Galliagest Croissance sans lactose, De 12 mois à 3 ans (Danone)

Toutefois et toujours selon ce communiqué de Foodwatch : « les tout-petits ne sont pas exposés à un danger immédiat ». Cependant, « les recommandations de l’Anses ainsi que de l’Efsa, sont, selon l’association, très claires : toute exposition aux hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales dans l’alimentation présente un danger pour la santé. Il ne doit tout simplement y avoir aucune présence détectable de MOAH dans nos assiettes ».

À l’heure où nous finalisions cet article, seul Nestlé a réagi à cette communication de Foodwatch. Danone, également sollicité par RIA, n’avait pas encore communiqué.

Selon Nestlé en France, le lait incriminé peut être consommé en toute sécurité

Nestlé en France indique, pour sa part, que : « la santé et la sécurité des bébés est sa priorité numéro un et qu’elle prend ce sujet très au sérieux ».

La société ajoute : « Nous comprenons que le rapport Foodwatch puisse susciter des inquiétudes chez les parents. Nous allons travailler avec Foodwatch afin de mieux comprendre leurs conclusions ».

L’entreprise précise néanmoins : « Nous souhaitons rassurer les parents sur le fait que le lot Nidal 1 (lot 90720346AC / mars 2021) peut être consommé en toute sécurité. Ce produit est conforme à toutes les réglementations françaises et européennes en matière de sécurité des aliments. Notre service consommateurs se tient à disposition des parents pour répondre à toutes questions éventuelles, et nous les invitons à contacter notre numéro vert : 0800 112 131 (service et appel gratuits) ».

Réaction des entreprises du Secteur Français des Aliments de l’Enfance

Les entreprises du Secteur Français des Aliments de l’Enfance signalent pour leur part que « comme l’indique l’association Foodwatch, les tout-petits qui consomment les laits testés par Foodwatch ne sont pas exposés à un danger immédiat ».

Elles précisent également que « des plans d’analyses sont mis en place dans les entreprises pour surveiller la présence éventuelle d’huiles minérales dans les produits, ceci afin d’identifier les sources potentielles de contamination et décider des actions nécessaires à mettre en œuvre ».

Les résultats observés par Foodwatch diffèrent, selon le Secteur Français des Aliments de l’Enfance, des nombreuses données dont disposent les entreprises. « La méthode utilisée par Foodwatch est la méthode généralement utilisée mais l’interprétation des résultats reste à ce jour encore complexe, nécessitant l’appui d’experts ou bien des analyses complémentaires pour écarter les faux positifs », précise le syndicat.

Il ajoute que « les entreprises mettent tout en œuvre et travaillent avec leurs fournisseurs pour assurer la qualité et la sécurité des produits qu’ils mettent sur le marché ». Et d’ajouter : « Il est urgent de poursuivre les travaux avec les experts afin de disposer d’une méthode d’analyse standard reconnue qui permettra aux autorités européennes de formaliser leur position sur le sujet ».