«Les laboratoires d’analyses sont demandeurs de technologies permettant de réaliser des analyses multimycotoxines de très grande précision et opérationnelles à de très faibles concentrations de mycotoxines, commente Racha El-Debs, responsable du laboratoire R&D de Libios. Pour y parvenir, ils s’orientent de plus en plus vers la chromatographie liquide avec spectrométrie de masse, la LC-MS-MS ».

Marquage uniforme et entier au carbone 13

Or, le dosage précis des composés par cette technologie nécessite l’utilisation de solutions de calibration de référence et/ou l’addition de standards internes comme traceurs de la molécule. C’est cette dernière solution que propose désormais la société Libios. L’innovation réside dans la maîtrise du marquage des toxines par le remplacement de tous les carbones 12 (12C) naturels des molécules par des carbones 13 (isotope stable : 13C), puis leur production et leur purification afin qu’elles soient utilisées comme étalon interne certifié de référence par les laboratoires d’analyses. La spectrométrie de masse va alors distinguer, par le critère du poids, les mycotoxines naturelles des mycotoxines marquées ajoutées dans l’échantillon à analyser. Les deux molécules étant identiques, à l’isotope près, l’étalon marqué va mimer le comportement de la molécule naturelle et permettre de compenser ainsi, par calcul (rapport de surfaces), les aléas de l’analyse comme les effets matrices ou les pertes lors de la préparation des échantillons. « La certification de la concentration de la solution de référence est un élément majeur du savoir-faire acquis par notre laboratoire R&D et cela grâce aux investissements humains et en équipements de pointe réalisés ces cinq dernières années », indique-t-on chez Libios. « Lors de la réalisation de la spectrométrie de masse, l’opérateur injecte son échantillon et la courbe d’étalonnage déjà préparée. Celle-ci est réalisée, selon les laboratoires, entre une fois par jour et une fois par semaine », précise Racha El-Debs.

Laurent Bénard