Le groupe coopératif a été accompagné par Schneider Electric pour déployer une démarche en plusieurs étapes, avec un engagement de résultats, visant une réduction de 10 % de sa consommation d’énergie d’ici 2025 sur l’ensemble de ses sites. L’objectif est aussi de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Une amélioration continue

Trois usines ont été choisies comme sites pilotes : Château-Salins (Moselle) pour les produits laitiers, Rennes (Ille-et-Vilaine) pour la viande et Domagné (Ille-et-Vilaine) pour le cidre et jus de pommes. « Nos experts ont effectué un audit des équipements et des consommations pour évaluer les économies d’énergie accessibles et les travaux permettant de les atteindre. Des propositions propres à chaque site ont ensuite été validées avant de passer à la phase opérationnelle comme la régulation avancée, l’amélioration des chaudières, la modification de groupes froids et des compresseurs d’air avec des variateurs de vitesse, le relamping avec des éclairages Led », explique Benjamin Bruet, Directeur Energy Management Services au sein de Schneider Electric. Un outil de monitoring énergétique a été installé afin de doter tous les sites d’une solution standard de suivi des consommations pour valider la performance, détecter d’autres gisements potentiels et pérenniser les résultats.

Sur le site de Château-Salins par exemple, onze actions d’efficacité énergétique ont été programmées, et neuf sont déjà en place : relamping, régulation des pasteurisateurs et stérilisateurs, optimisation de la station d’épuration, rénovation des salles de production de froid, calorifugeage… Ces actions ont été compensées par les économies sur la facture d’énergie avec un ROI n’excédant pas 3 ans. Vingt autres sites ont fait l’objet d’une étude de potentiel et sept d’entre eux ont été retenus pour bénéficier de la même démarche d’optimisation énergétique.

I. G.

test
Le site de Château-Salins représente une consommation de 40 millions de kilowattheures par an.