Le conseil spécialisé de FranceAgriMer pour la filière sucrière annonce qu’après les plus bas niveaux atteints en août et en octobre, les cours mondiaux du sucre se sont redressés sous l’effet de fondamentaux haussiers pour la campagne 2018-2019, mais restent volatils. La production euro­péenne ne devrait pas dépasser 18,4 Mt en 2018, selon les dernières données de la Commission, en recul de près de 3 Mt par rapport à l’an passé. Le prix moyen européen s’est encore dégradé à 320 €/t en octobre 2018, très en deçà du prix de référence (404 €). En France, la production sucrière est estimée à moins de 5,2 Mt en métropole, contre plus de 6,2 Mt l’an passé, en raison de la sécheresse persistante.