Avec l’essor du e-commerce, pérennisé durant le confinement, les problématiques de sécurisation des emballages de transport pour une conservation adéquate des denrées périssables s’amplifient…

Pour accompagner cette dynamique, les adhérents d’Elipso ont travaillé à définir des règles applicables par tous, et adaptées à l’évolution constante des schémas logistiques existants et à venir. Cette réflexion est, selon l’association, « animée par la volonté de pallier un cadre réglementaire jugé aujourd’hui comme insuffisant mais aussi non adapté pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire ».

La procédure

La procédure de qualification des solutions isothermes et réfrigérantes recommandée par Elipso se base sur une obligation de résultat. Elle est applicable à toutes les solutions et systèmes isothermes ou réfrigérants, à usage unique ou réutilisables, utilisés pour les transports de courtes durées des denrées alimentaires périssables réfrigérées ou congelées, et dans le cadre de transactions incluant le service de livraison.

Le principe consiste à enregistrer et vérifier les températures des produits contenus dans l’emballage isotherme ou réfrigérant lorsqu’il est placé dans une ambiance reproduisant un profil de température prédéfini. La qualification d’une solution dépend de la durée de livraison et de la période d’utilisation dans l’année (chaude, froide, tempérée). Ainsi, la conformité d’une solution est déclarée pour une solution référencée, un profil de température et un intervalle de température de conservation.

Les recommandations Elipso portent aussi sur l’identification et la traçabilité des solutions, ainsi que sur les responsabilités qui incombent aux utilisateurs.

Son application n’est pas obligatoire pour les solutions couvertes par l’accord ATP, selon l’arrêté du 1er juillet 2008, mais reste applicable.