ria
S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Comment Afiph Entreprises adapte le travail en salle blanche au handicap

L’un des établissements et services d’aide par le travail (ESAT) d’Afiph Entreprises, à Grenoble, spécialisé dans le conditionnement en salles propres, effectue la mise en flacons de poudres alimentaires et de cosmétiques. Afiph Entreprises

Ce regroupement d’ESAT, à Grenoble, en Isère, construit quatre salles blanches, dans lesquelles des personnes en situation de handicap conditionneront des produits agroalimentaires.

A Grenoble (38), Afiph Entreprises, pôle de travail adapté de l’Afiph (Association familiale de l’Isère pour personnes handicapées), regroupe cinq ESAT (Établissements et services d’aide par le travail) dans lesquels sont accueillis 1 200 travailleurs en situation de handicap. L’une de ses unités est spécialisée dans le « conditionnement salles propres » de dispositifs médicaux et de produits agroalimentaires. Elle dispose de sept box (salles propres), répondant aux normes d’hygiène, de sécurité et de traçabilité règlementaires, et fait travailler 66 personnes handicapées, accompagnées de huit encadrants.

« Nous conditionnons, par exemple, 620 000 flacons de bicarbonate à usage bucco-dentaire par an, pour un laboratoire lyonnais, et 900 000 sachets de ferments lactiques destinés aux entreprises laitières, détaille Sébastien Chave, responsable commercial d’Afiph Entreprises. Nous avons deux doseuses volumétriques pour flacons et une ensacheuse de poudre, complétées d’un système de marquage à jet d’encre pour les dates de péremption et les numéros de lot. »

Petites et grandes séries

Autre activité régulière, l’assemblage de serviettes en papier et de couverts en plastique sous emballage flow pack, pour le CHU de Grenoble. Un travail très manuel, qui connaît un pic d’activité à l’arrivée des touristes lors des sports d’hiver ! Chaque année, 380 000 couverts sont emballés.

Depuis 2009, Afiph Entreprises conditionne aussi pour bioMérieux l’intégralité des dispositifs médicaux élaborés au sein de l’entité grenobloise du groupe pharmaceutique. L’unité « conditionnement salles propres » assure également des tâches ponctuelles, comme la mise en pots du miel des ruches installées dans les parcs grenoblois, ou le conditionnement de tisanes en sachets et en boîtes. Elle est certifiée par Ecocert, ce qui lui permet d’emballer des produits bio. « Nous privilégions le travail manuel lorsque c’est possible, comme pour l’emballage de biscuits ou de thé, particulièrement délicats, mais nous faisons aussi appel à la technologie si nécessaire, précise Hervé Marc, le responsable de l’unité. Nous acceptons toutes les petites séries et les travaux à façon, qui permettent de se diversifier et d’appréhender de nouvelles techniques. »

Des salles blanches dès janvier

Les personnes travaillant dans l’unité sont en situation de handicap intellectuel. Les encadrants sont chargés, au quotidien, de leurs différents apprentissages (HACCP, bonnes pratiques, nettoyage, formation aux différents process) et doivent trouver des adaptations pour compenser les différents handicaps. Un damier de 50 cases a par exemple été créé pour compter les 50 sachets qui doivent remplir une boîte de ferments lactiques. Lorsque chaque case est pleine, la personne sait qu’elle peut remplir la boîte.

Des documents en Makaton, une représentation visuelle du langage, à base de signes et de pictogrammes, aident à expliquer les consignes.

Afin de rester compétitif, Afiph Entreprises construit quatre salles blanches certifiées ISO 8, dont deux équipées pour passer à un classement ISO 7. La formation des personnes handicapées sera assurée par Afiph Emploi Compétences, centre de formation de l’association qui propose des modules adaptés aux travailleurs en ESAT.

Les box seront opérationnels en janvier 2019 et pourront répondre à de nouveaux marchés comme le conditionnement de liquides, pâteux et poudres dans un environnement contrôlé.

Florence Jacquemoud

test
L’ESAT travaille également pour le CHU de Grenoble, pour lequel il assemble des lots de couverts en plastique et de serviettes en papier, sous emballage flow pack.Afiph Entreprises
Quels avantages à travailler avec un ESAT ?

Pour remplir son obligation légale d’employer au minimum 6 % de travailleurs handicapés, une entreprise de plus de 20 salariés peut sous-traiter une partie de ses activités à un ESAT. Elle peut ainsi remplir la moitié de ses engagements, ce qui diminue la contribution obligatoire qu’elle doit verser à l’Agefiph.

Cela lui permet aussi de développer sa responsabilité sociétale et de participer au développement durable de l’économie sociale et solidaire locale.

Imprimer Envoyer par mail Commenter


Cet article est paru dans RIA

Sélectionné pour vous