Après vingt mois de discussions, le Parlement européen et le Conseil ont trouvé le 28 juin un accord sur le projet de révision du règlement bio. Celui-ci prévoit des contrôles au moins une fois par an, tout au long de la chaîne d’approvisionnement, des règles plus sévères pour les importations et des mesures pour éviter les contamina-

tions par les pesticides. L’objectif est « que le consommateur puisse avoir une plus grande confiance dans le secteur biologique », déclare le rapporteur du Parlement Martin Häusling. Le texte doit désormais être adopté par la commission de l’agriculture, le Parlement et le Conseil. Il devrait s’appliquer à partir du 1er juillet 2020.