Garofalo a décidé d’étendre son offre de pâtes au rayon frais, après un test conduit chez Monoprix. « L’objectif est de séduire des consommateurs gourmets avec une gamme de pâtes farcies haut de gamme », explique Marylise Roche, directrice marketing de Garofalo France.

Conforter les pâtes sèches

Pour gagner en visibilité, l’emballage a été revu, adoptant une barquette noire plus attractive. Élaborée par un sous-traitant italien, la gamme se décline en quatre références : Tomates- mozzarella au lait de bufflonne et basilic, Champignons-cèpes et truffes d’été, Parmesan, Ricotta au lait de bufflonne et épinards (250 g, 3,99 €). Elle a été lancée en Italie il y a quelques mois.

« Les pâtes sèches restent notre grande priorité », reconnaît la directrice marketing de la filiale de l’espagnol Ebro, par ailleurs propriétaire de Panzani. Avec pour objectif de renforcer encore ses positions. Sa part de marché a ainsi progressé de 5,3 points en un an au mois de septembre, pour atteindre 28,1 % de la valeur des pâtes sèches premium, derrière De Cecco (32,8 %, - 7,7 pts), mais devant Academia Barilla (24,3 %, + 0,9 pt). Pour avril, deux nouvelles références sont annoncées, une pennoni lisci et une conchiglioni.

F. B.

test