L’Agence Bio continue de publier des chiffres éloquents qui lui permettent de proclamer : « Tous les voyants sont au vert ! » En 2017, le marché des produits bio a encore augmenté de 17 %, pour atteindre 8,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 452 M€ en restauration hors domicile. L’année aura consacré leur légitimité, comme en ont témoigné de nombreuses grandes marques – Danone, Fleury Michon… – ainsi que les états généraux de l’alimentation qui ont posé l’objectif de 15 % de surface agricole utile d’ici à 2022.

Mais cette année, l’Agence Bio met aussi en avant l’impact de cette croissance sur l’emploi. Et c’est la transformation – même si elle pèse encore peu sur l’ensemble des effectifs (15 000 postes sur 134 500 emplois directs) – qui progresse le plus rapidement, avec une croissance de 17 % l’an dernier, devant la distribution et l’agriculture, en hausse de 13 % et 13,7 % respectivement.

Selon le Baromètre 2018 de l’Agence Bio, 85 % des Français estiment important de développer l’agriculture biologique : d’abord parce qu’elle contribue à préserver l’environnement (91 %) ; ensuite parce que les produits qui en sont issus sont plus naturels, sans produits chimiques de synthèse (88 %), et que leurs qualités nutritionnelles sont mieux préservées (81 %).