La marque emblématique du pastis lance une recette « inédite », élaborée avec de l’anis issu de plantes fraîches cultivées en Haute-Provence. Elles sont distillées vingt-quatre heures après la cueillette, sur leur lieu de récolte. La boisson se prête à être bue plus diluée (dans sept à dix volumes d’eau). Objectif : conquérir de nouveaux consommateurs, pour une catégorie en déclin régulier.