Dans le giron de Terrena, Doux a vu ses exportations de poulet congelé affaiblies par l'impact de la crise de l'influenza aviaire qui, aggravé par les difficultés du Moyen-Orient, aurait engendré une perte de 30 millions d'euros. L'inquiétude renaît sur le site de Châteaulin, dans le Finistère, dont l'activité a été réduite.